top of page

Connue depuis le Ve siècle av. J.‑C., la langue des signes a été souvent 
rejetée par les institutions. Le récit de son histoire montre qu’elle mérite d’être reconnue aujourd’hui comme une culture à part entière.

Pour la plupart des gens, la surdité évoque la perte d’un sens, celui de l’ouïe, et est associée au handicap que cela entraîne irrémédiablement. Plus que la cécité peut-être, la surdité fait peur car elle est synonyme d’isolement et de rupture sociale. De fait, la surdité interroge et interpelle depuis toujours : l’homme atteint de surdité peut-il développer un langage ? S’il ne le peut pas, peut-on le considérer comme membre à part entière de la collectivité humaine ? Pourtant, si l’on considère que le langage articulé est apparu entre 250 000 et 100 000 ans avant notre ère, c’est bien peu au regard de la « réciprocité des gestes (1) » estimée, elle, à 25 ou 30 millions d’années. Les primates sont principalement des animaux visuels : chez les hommes comme chez les singes, la vue est de loin le plus développé de [ lire la suite... ]

Sourds_affirmation_identité.png
FB_IMG_1521011128369.jpg

sourd

     Personne qui n'entend pas, par défaut de l'ouïe.

muet

     Qui est privé de l'usage de la parole, naturellement ou par accident. Qui est empêché momentanément de parler, par la peur, la honte, l'étonnement, ou d'autres causes morales.

sourd-muet

     Qui, par la suite de la surdité, est aussi privé de l'usage de la parole.

Sourd (avec un "S" en majuscule)

     Personne ayant un déficit auditif et ayant la culture sourde.

culture sourde

     La culture peut être définit comme l'ensemble des détails du quotidien, des traditions qui constituent le mode de vie typique à un groupe social. Les sourds vivent dans un monde visuel, leur mode d'expression est structuré par la vision. On peut donner comme exemple de différence culturel le fait que dans le monde des sourds, il est fréquent de se toucher, se taper sur l'épaule, gestes qui sont moins bien vécus par les entendants. On peut aussi parler de l'attribution d'un nom-signe qui va dépendre d'une particularité physique ou morale, où encore de l'humour des sourds...

La culture sourde est extrêmement riche ... et nous vous invitons à consulter des sites consacrés à la surdité ...

Sumain

     " Le terme “Sumain” est un mot le plus approprié par rapport au terme que nous utilisons le plus souvent : “Sourd(e)”. La notion de ce terme “Sumain” renvoie directement et logiquement à la dimension socio-linguistique et socio-culturelle. Quant au mot “Sourd(e)”, malgré notre définition claire et précise, il évoque le plus souvent une liaison plus étroite avec la notion de la surdité qu'avec celle de la surditude. "

https://www.sumains.re/post/sumain-c-est-quoi

Origine de "sumain"

     " SUMAIN = SU veut dire « votre » en espagnol ; MAIN signifie « main » en français. Donc on signe : « votre main ». "

https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/4251/files/2019/11/Le-sumain.-Amélie-Vernay.-2019.pdf

Voir l'article (page 6-7) d'Amélie Vernay dans Écho-Magazine n° 881 de mai 2021. https://www.echo-magazine.fr/pages/les-couvertures-des-precedents-numeros/les-precedents-numeros.html

Sumain

Soirée des Lumières (chaque année en janvier)

Association Agriculture des Sourds de France (2019- Fête de l'agriculture en France, fin juillet)

          1ère édition : 2019 : Bourgogne - Saône et Loire-71 - Givry

          2ème édition : 2021 : Occitanie - Lot-46 - Prendeignes

          3ème édition : 2022 : Bretagne - Côte d'Armor-22 - Plangouhèdre

          4ème édition : 2023 : Auvergne-Rhône-Alpes - Ain-01 - Marlieux

06 - Nice (Alpes Maritimes) (dans la Vallée de Roya) : Souroupa (création 2005 - le dernier en 2018)

29 - Douarnenez (Finistère) : Festival de cinéma (tous les 2 ans en août)

31 - Toulouse (Haute-Garonne) : Festival Sign'O (tous les 2 ans ; week-end en juin)

31 - Toulouse (    "            "      ) : restaurant "Oreille cassée"

31 - Toulouse (    "             "     ) : Librairie "L'Oui-Lire"

44 - Nantes (Loire Atlantique) : restaurant "La Papotière"

51 - Reims (Marne) : Festival Clin-d'Oeil (tous les 2 ans ; fin juin/début juillet)

62 - Arras (Pas-de-Calais) : Gestival (tous les 2 ans ; année pair)

71 - Louhans (Saône-et-Loire) : Musée d'Histoire et de culture des Sourds (2013) : 10 ans : les 6, 7 et 8 mai 2023

75 - Paris-5 : Sourdland (en octobre)

75 - Paris-9 : IVT : théâtre etc.

75 - Paris-11 : restaurant "1000 et 1 signes"

75 - Paris-19 : LSF - Palais de la découverte - Cité des Sciences et de l'Industrie

Urgence 114                                       https://www.info.urgence114.fr/

 

Enfance en danger                          https://www.allo119.gouv.fr/recueil-de-situation

Femmes victimes de violences    https://www.solidaritefemmes.org/appeler-le-3919

                                                               (via l'application Roger-Voice)

SOS Surdus                                      https://www.sos-surdus.fr/

Contacter médecin de garde      https://www.contacter-medecin-de-garde.org/quest-ce-quun-interprete-en-langue-des-signes/

L'origine des malentendus

Histoire

Antiquité          -3000 à 476

Socrate

Grèce

499-399 avant JC

Socrate -470 -399.png

« Si nous étions privés de langue et de voix, et que nous voulussions nous désigner mutuellement les choses, ne chercherions-nous pas à nous faire comprendre, comme les muets, au moyen des signes de la main, de la tête et de tout le corps ? ».

Platon

Grèce

429-347 avant JC

Platon.png

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien et de personne, alors, c’est là, en toute beauté, et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

"Quelqu'un qui ne parle pas ne peut pas penser"

philosophe Aristote

Grèce

384-322 avant JC

AVT_Aristote_790.jpeg

"L'homme est un animal politique et doué de langage"

"Les sourds sont irrémédiablement inéducables."

Moyen-Age          476 à 1492

Abbaye de Cluny

910-1789

Abbaye de Cluny 910-1789.png

La langue des signes était utilisée par les moines qui avaient fait vœux de silence pour quasiment tous les échanges. C’était notamment le cas à l’abbaye de Cluny.

Pinturicchio / Pintoricchio 

1454-1513

peintre sourd italien

Époque moderne          1492 à 1789

Juan Fernandez Navarette

1526-1579

peintre sourd espagnol

Charles Michel de l'Espée

dit Abbé de l'Épée

1712-1789

abbedelepeeportrait.jpg

Janséniste

Entre 1760-1762 : rencontre de deux sœurs sourdes qui communiquent par signes ; instituteur des sourds-muets (Rue des Moulins, Paris)

1776 : livre "Institution des sourds et muets par la voie des signes méthodiques"

1778 : reconnaissance par le roi Louis XVI

Pierre Desloges

1742- (disparu 1794)

change de nom en 1792 et devient Pierre Ésope

Partisan d'une éducation en langue des signes

Roch-Ambroise Cucurron Sicard 

dit Abbé Sicard

1742-1822

AduC_189_Sicard_abbe_R.A.L._1742-1822-225x300.jpg

1770 : prêtre

1786 : directeur de l'école des sourds et muets de Bordeaux

1789-1797 : directeur institut national de jeunes sourds de Paris

1795 : chevalier de la Légion d'Honneur

Époque contemporaine          1789 à maintenant

1791 : L'École (de l'Abbé de l'Épée) sera prise en charge par la nation au couvent des Célestins - Paris (Lois juillet 1791 : Institution nationale).

1794 : L'institut est transféré rue Saint-Jacques où il est encore aujourd'hui.

Laurent Clerc

1785-1869

clercportrait.jpg

1797 : élève de Jean Massieu (Institut national de jeunes sourds-Paris)

1806 : Enseignant à l'Institution nationale de jeune sourds de Paris

1817 : cofondateur de la première école des sourds en Amérique du Nord

1878 - (premier) congrès international pour l'amélioration du sort des sourds-muets, Paris

1879 - (deuxième) congrès international pour l'amélioration du sort des sourds-muets, Lyon

6-11 septembre 1880 - (troisième) congrès international pour l'amélioration du sort des sourds-muets, Milan

Dès 1878, se tient chaque année le « Congrès international pour l’amélioration du sort des sourds-muets ». Après Paris et Lyon, c’est à Milan que se tint ce Congrès en 1880. Et s’il est bien une période noire dans l’histoire des Sourds, ce n’est autre que celle de ce Congrès, ainsi que les années qui ont suivi.


En effet, à la fin de ce Congrès, l’enseignement de la Langue des signes est tout simplement interdit (!) au profit de la méthode orale. Les Sourds n’ont plus le droit d’utiliser la Langue des signes et doivent oraliser. Aucun choix possible.


Ce Congrès apparaît comme une énorme mascarade. Tant par le choix du lieu du congrès (les italiens étant défenseurs de l’oralisme) que des personnes invitées pour mener les débats et voter. Quelques Sourds (trois) sont néanmoins présents, mais aucun interprète ne s’y trouve alors que des traductions sont prévues dans d’autres langues.


Différentes résolutions sont votées à la quasi-unanimité. Ainsi « le congrès, considérant l’incontestable supériorité de la parole sur les signes, pour rendre le sourd-muet à la société et lui donner une plus parfaite connaissance de la langue, déclare :
- que la méthode orale doit être préférée à celle de la mimique pour l’éducation et l’instruction des sourds-muets.
- que le moyen le plus naturel et le plus efficace par lequel le sourd-parlant acquerra la connaissance de la langue, est la méthode objective (intuitive), celle qui consiste à désigner d’abord par la parole, puis par l'écriture, les objets et les faits mis sous les yeux des élèves.
- Que dans leurs conversation avec les parlants les sourds-muets se servent exclusivement de la parole.
- Que les élèves nouvellement venus dans l’école forment une classe à part, dans laquelle l’enseignement sera donné par la parole.
- Que ces élèves soient absolument séparés des autres sourds-muets, qui étant trop avancés ne peuvent plus être instruits par la parole et dont l’éducation sera terminée avec les signes.
- Que chaque année on établisse dans l’école une nouvelle classe de parole, jusqu’à ce que tous les anciens élèves instruits par la mimique aient achevé leur éducation ».


Nous tenions à remettre en partie le contenu de ce qui a été approuvé lors de ce Congrès, pour bien montrer toute la violence symbolique qui est faite aux Sourds. On y parle de « mimiques » et non de Langue, on sépare des élèves « sourds-signants » des autres sourds, pour éviter qu’ils ne communiquent entre eux, en Langue des signes. On oblige les sourds à oraliser et on leur interdit de signer.


Dans certains pays qui favorisaient l’oralisme (comme l’Italie), ces décisions ne changèrent rien. Quant à d’autres états plus éloignés, comme le Canada ou les Etats-Unis qui favorisent la Langue des signes, ces décisions ne changèrent rien également. Le séisme a donc eu lieu principalement dans les pays francophones.Sur le terrain, beaucoup constatent que la méthode orale exclusive ne convient pas aux Sourds et que « l’oralisme (…) est paradoxalement devenu un obstacle à la communication et à la pratique d’un métier nécessitant des échanges. Après seulement onze ans d’expérience éducative uniquement oraliste, les sourds ne peuvent finalement effectuer que des métiers où ils sont isolés et donc non intégrés ».


Ce n’est que près d’un siècle plus tard, en 1976, que l’interdiction d’enseigner en Langue des signes sera levée en France.

1883 - troisième congrès international pour l'amélioration du sort des sourds-muets, Bruxelles

8-9 juin 1924 - quatrième congrès international pour l'amélioration du sort des sourds-muets, Liège

23 novembre 1957 - création "commission départementale d'orientation des infirmes" - CDOI

Le Réveil Sourd

1975 Lors d'un voyage, un groupe de sourd français découvre l'existence d'une université pour les sourds aux États-Unis.

1975 Alfredo Corrado visite la France

Alfredo Corrado - portrait.png
Alfredo
Levent Beskardes - portrait.png
Levent
Daniel ou Victor Abbou - portrait.png
Victor
Evelyne - portrait.png
Evelyne
Boucheveau Josette - portrait.png
Josette
Michel Girot - portrait.png
Michel
Henri Corderoy du Tiers - portrait 2016.
Henri

30 juin 1975 - création "commission technique d'orientation et de reclassement professionnel" - COTOREP (remplacement CDOI)

1976 - Washington, premier observatoire linguistique de la langue des signes avec le sociologue, Bernard Mottez et Harry Markowicz

1976 - le ministère de la Santé abroge l'interdit qui pèse sur la langue des signes

1976 - création de International Visual Theatre - IVT, à Paris

1991 - Lois Fabius : liberté de choix entre communication bilingue (langue des signes et français) et communication orale

             18 octobre 1971 : naissance d'Emmanuelle Laborit, écrivaine et chansigneuse française

1993 : Molière de la révélation théâtrale pour son rôle dans "Les enfants du silence"

2003 : Officier de l'ordre des Arts et des Lettres

2003 : Directrice de l'IVT

11 février 2005  -  Loi n° 2005-102 "égalité des droits et des chances la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" - La loi reconnaît la LSF comme "langue à part".

Création "commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées-maison départementale des personnes handicapées" -  CDAPH-MDPH (remplacement COTOREP)

1932     Suzanne Lavaud (08/08/1903-14/01/1996) - Littérature

1986     Jean-Francois Goetschy                               - Neurochimie

1998     Cyril Courtin (1971-2010)                           - Psy cognitive

2003     Juliette Lavaux                                             - Biologie

2010     Mélanie Hamm                                             - Sciences de l'éducation

2011     Fanny Limousin                                            - Linguistique

2012     Wahiba Hadj-Saïd                                         - Physiologie et Physiopathologie

2014     Thomas Sounalet                                          - Physique

2014     Yann Cantin                                                  - Histoire

2015     Fabrice Bertin                                              - Histoire

2015     Roméo Hatchi                                              - Mathématiques

2016     Olivier Schetrit                                            - Anthropologie

2018     Mirko Santoro                                              - Science du langage, linguistique

bottom of page