Les Sourds : l'affirmation d'une identité

Connue depuis le Ve siècle av. J.‑C., la langue des signes a été souvent 
rejetée par les institutions. Le récit de son histoire montre qu’elle mérite d’être reconnue aujourd’hui comme une culture à part entière.

Pour la plupart des gens, la surdité évoque la perte d’un sens, celui de l’ouïe, et est associée au handicap que cela entraîne irrémédiablement. Plus que la cécité peut-être, la surdité fait peur car elle est synonyme d’isolement et de rupture sociale. De fait, la surdité interroge et interpelle depuis toujours : l’homme atteint de surdité peut-il développer un langage ? S’il ne le peut pas, peut-on le considérer comme membre à part entière de la collectivité humaine ? Pourtant, si l’on considère que le langage articulé est apparu entre 250 000 et 100 000 ans avant notre ère, c’est bien peu au regard de la « réciprocité des gestes (1) » estimée, elle, à 25 ou 30 millions d’années. Les primates sont principalement des animaux visuels : chez les hommes comme chez les singes, la vue est de loin le plus développé de [ lire la suite... ]

Sourds_affirmation_identité.png

Paris, ALSF 1997

FB_IMG_1521011128369.jpg

Quelque définition ...

sourd

muet

sourd-muet

Sourd (avec un "S" en majuscule)

culture sourde

 

 

 

sumain

 

 

 

origine de "sumain" 

 

Personne qui n'entend pas, par défaut de l'ouïe.

Qui est privé de l'usage de la parole, naturellement ou par accident. Qui est empêché momentanément de parler, par la peur, la honte, l'étonnement, ou d'autres causes morales.

Qui, par la suite de la surdité, est aussi privé de l'usage de la parole.

Personne ayant un déficit auditif et ayant la culture sourde.

La culture peut être définit comme l'ensemble des détails du quotidien, des traditions qui constituent le mode de vie typique à un groupe social. Les sourds vivent dans un monde visuel, leur mode d'expression est structuré par la vision. On peut donner comme exemple de différence culturel le fait que dans le monde des sourds, il est fréquent de se toucher, se taper sur l'épaule, gestes qui sont moins bien vécus par les entendants. On peut aussi parler de l'attribution d'un nom-signe qui va dépendre d'une particularité physique ou morale, où encore de l'humour des sourds...

La culture sourde est extrêmement riche ... et nous vous invitons à consulter des sites consacrés à la surdité ...

" Le terme “Sumain” est un mot le plus approprié par rapport au terme que nous utilisons le plus souvent : “Sourd(e)”. La notion de ce terme “Sumain” renvoie directement et logiquement à la dimension socio-linguistique et socio-culturelle. Quant au mot “Sourd(e)”, malgré notre définition claire et précise, il évoque le plus souvent une liaison plus étroite avec la notion de la surdité qu'avec celle de la surditude. "

https://www.sumains.re/post/sumain-c-est-quoi

" SUMAIN = SU veut dire « votre » en espagnol ; MAIN signifie « main » en français. Donc on signe : « votre main ». "

https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/4251/files/2019/11/Le-sumain.-Amélie-Vernay.-2019.pdf

Voir l'article (page 6-7) d'Amélie Vernay dans Écho-Magazine n° 881 de mai 2021. https://www.echo-magazine.fr/pages/les-couvertures-des-precedents-numeros/les-precedents-numeros.html

Où prendre un bain linguistique de la LSF ?

Soirée des Lumières (chaque année en janvier)

Fête de l'agriculture des Sourds (chaque année en France en juillet)

29 - Douarnenez (Finistère) : Festival de cinéma (tous les 2 ans en août)

31 - Toulouse (Haute-Garonne) : Festival Sign'O (tous les 2 ans ; week-end en juin)

31 - Toulouse (    "            "      ) : restaurant "Oreille cassée"

31 - Toulouse (    "             "     ) : Librairie "L'Oui-Lire"

44 - Nantes (Loire Atlantique) : restaurant "La Papotière"

51 - Reims (Marne) : Festival Clin-d'Oeil (tous les 2 ans ; fin juin)

62 - Arras (Pas-de-Calais) : Gestival (tous les 2 ans ; année pair)

75 - Paris-5 : Sourdland (en octobre)

75 - Paris-9 : IVT : théâtre etc.

75 - Paris-11 : restaurant "1000 et 1 signes"

75 - Paris-19 : LSF - Palais de la découverte - Cité des Sciences et de l'Industrie

Numéros d'appel accessibles en LSF

Urgence 114                                       https://www.info.urgence114.fr/

 

Enfance en danger                          https://www.allo119.gouv.fr/recueil-de-situation

Femmes victimes de violences    https://www.solidaritefemmes.org/appeler-le-3919

                                                               (via l'application Roger-Voice)

SOS Surdus                                      https://www.sos-surdus.fr/

Contacter médecin de garde      https://www.contacter-medecin-de-garde.org/quest-ce-quun-interprete-en-langue-des-signes/

Histoire des Sourds et de la Langue des Signes

L'origine des malentendus

Antiquité          -3000 à 476

Socrate

Grèce

499-399 avant JC

Socrate -470 -399.png

« Si nous étions privés de langue et de voix, et que nous voulussions nous désigner mutuellement les choses, ne chercherions-nous pas à nous faire comprendre, comme les muets, au moyen des signes de la main, de la tête et de tout le corps ? ».

Platon

Grèce

429-347 avant JC

Platon.png

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien et de personne, alors, c’est là, en toute beauté, et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

"Quelqu'un qui ne parle pas ne peut pas penser"

philosophe Aristote

Grèce

384-322 avant JC

AVT_Aristote_790.jpeg

"L'homme est un animal politique et doué de langage"

"Les sourds sont irrémédiablement inéducables."

Moyen-Age          476 à 1492

Abbaye de Cluny

910-1789

Abbaye de Cluny 910-1789.png

La langue des signes était utilisée par les moines qui avaient fait vœux de silence pour quasiment tous les échanges. C’était notamment le cas à l’abbaye de Cluny.

Époque moderne          1492 à 1789

Époque contemporaine          1789 à maintenant

1932     Suzanne Lavaud (08/08/1903-14/01/1996) - thèse de littérature

1986     Jean-Francois Goetschy          - Neurochimie

1998     Cyril Courtin (1971-2010)      - Psy cognitive

2003     Juliette Lavaux                       - doctorat en Biologie

2010     Mélanie Hamm                       - Sciences de l'éducation

2011     Fanny Limousin                      - Linguistique

2012     Wahiba Hadj-Saïd                   - Physiologie et Physiopathologie

2014     Thomas Sounalet                    - physique

2014     Yann Cantin                            - Histoire

2015     Fabrice Bertin                        - Histoire

2015     Roméo Hatchi                        - Mathématiques

2016     Olivier Schetrit                      - Anthropologie